E-participation France

Cette recherche traite des formes de e-participation développées à l’aide des médias sociaux, notamment de Twitter et Facebook, durant les élections présidentielles en France. Le but est d’analyser plus précisément comment les usages des réseaux socionumériques et des applications de micro-blogging développés à l’aide des smartphones s’inscrivent dans l’écosystème médiatique des e-participations.

Cette étude est basée sur une ethnographie en ligne de la e-participation afin de rendre compte des logiques de publications des internautes et la structuration de leurs échanges au sein de Twitter ou dans des groupes Facebook. L’objectif consiste également à décrire comment les différents candidats à l’élection et leur parti politique s’approprient les médias sociaux ainsi que la manière dont les internautes investissent ces pages ou animent des communautés et des groupes d’échange.

Cette ethnographie en ligne est réalisée à l’aide de différentes méthodes de recherche complémentaires :

  •  des outils de collecte de traces d’utilisation et de cartographie des communautés en ligne au sein de Twitter et Facebook ;

  • la collecte des messages et des commentaires des internautes afin de produire une analyse lexicométrique des débats en ligne à l’aide du logiciel Iramuteq ;

  • la passation d’entretiens auprès de militants ou d’internautes particulièrement actifs pour rendre compte de la manière dont ils s’approprient ces outils afin de partager des informations, débattre et tisser des sociabilités numériques durant ces élections.

Chercheurs impliqués :

Guillaume Cabanac, Julien Figeac, Ophélie Fraisier, Gilles Hubert, Xavier Milliner, Yoann Pitarch, Pierre Ratinaud, Tristan Salord, Nikos Smyrnaios, Thibaut Thonet