E-participation Brésil

A partir d’une combinaison de méthodes qualitative et quantitative, développées en ligne et hors ligne, cette recherche du projet LisTIC traite des formes nomades d’e-participation au Brésil en ciblant comment les formes médiatisées de participation s’articulent aux engagements des citoyens ordinaires, par l’intermédiaire notamment des smartphones, dans le cadre des mobilisations collectives qui se déroulent depuis 2013 à São Paulo et Rio de Janeiro.

Pour saisir en quoi les usages du numérique, des médias sociaux (Facebook, Twitter) et des Smartphones redéfinissent les équilibres démocratiques, une enquête par entretiens a été réalisée auprès de cinq types d’activistes engagés dans les mobilisations collectives :
1. des citoyens engagés dans des associations locales, notamment les groupes formés au sein des favelas ;
2. des collectifs de militants artistes ;
3. des éditeurs de journaux alternatifs sur internet ;
4. des mouvements politiques ;
5. des ONG.

Ces entretiens ont été complétés par l’étude approfondie de la principale forme d’e-participation au Brésil, à savoir la contribution aux groupes de débat formés au sein de Facebook. Pour investir l’organisation de ces débats en ligne, nous avons identifié durant les entretiens un réseau d’environ 600 groupes Facebook auxquels les participants ont fait référence. Grâce au logiciel Netvizz (Reider, 2013), nous avons ensuite extrait un large corpus de données relatives aux usages et à la participation au sein de ces groupes (nombre de posts et de commentaires, type de contenus partagés, etc.) entre 2013 et 2017. Ces données vont nous permettre d’analyser cette forme d’e-participation à trois niveaux :
1 : l’échelle du “contenu” : rendre compte des thèmes du débat en procédant à une analyse lexicométrique ;
2 : l’échelle des “usages” : analyser les modalités des contributions et les logiques d’appropriation des médias sociaux ;
3 : l’échelle des “réseaux” d’acteurs pour déterminer la structuration des échanges et la centralité des acteurs respectifs.

Chercheur.e.s impliqué.e.s :
Nathalie Paton, Angelina Peralva, Julien Figeac

Avec la collaboration de :
Arthur Bezerra, Guillaume Cabanac, Gabriel Pepe Martinez, Héloïse Prévost, Rachel Queiroz, Tristan Salord et Vera da Silva Telles